• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une expérience qui me sera restée en travers la gorge.

Une expérience qui me sera restée en travers la gorge. - Zoe Thibault

En revoyant ces photos, je préfère écrire un peu pour me vider toute cette colère. Chaque année, j'organise un gala de charité via la société de mon mari. Et bien sûr, beaucoup de célébrités y participent. Donc, on ne peut pas se permettre d'être mal présenté. Il y a un an, un mois avant le gala, je me suis regardé dans le miroir, et j'ai remarqué des rides plus accentuées que d'autres. Évidemment, je ne suis plus toute jeune, mais il s'avère qu'on ne pouvait pas les voir à l'œil nu avant. Je peux vous confirmer une chose, le temps passe vraiment très vite. Il y a encore un an, je n'avais pas de problème, et voilà qu'aujourd'hui, je fais des recherches sur Google pour des « Injections de Botox ».

 

Toutes mes copines ont eu recours à ce traitement, car dans mon monde, pour suivre la cadence de nos maris, il faut être belle, bien habillé, et paraître jeune bien sûr. Pour ma part, mon mari m'aime comme je suis, et j'assume parfaitement mon âge. Mais je me suis dit que je ne pouvais pas rester avec ces rides autour des yeux, ce n'est vraiment pas très joli, surtout avec le gala qui approchait à grand pas, j'avais une très bonne excuse. J'ai décidé d'aller voir mon chirurgien pour voir des résultats avant la grande soirée. C'est un spécialiste des injections de Botox, et il est très professionnel. Il faut aussi dire que le prix de ses interventions en dit long sur son expérience et sa réputation. J'ai payé plus de 500$, la séance a duré en tout et pour tout, 30 minutes, soit 15 minutes pour m'expliquer la procédure, les éventuels effets secondaires, le temps que cela peut prendre à voir les résultats, la fréquence des injections, etc, et 15 minutes pour me faire les injections. L'aiguille est tellement petite que la douleur est très minime. J'ai eu quelques petits gonflements, ce qui est tout à fait normal, particulièrement parce que j'ai une peau très sensible, et dans la soirée, j'ai eu des petites migraines, mais rien de très grave. C'est une semaine après les injections que le cauchemar a commencé.

 

J'ai senti une différence au niveau de mes sourcils, je les sentais lourds. Pour vous dire la vérité, j'avais cette sensation qu'ils affectaient mes paupières. C'était comme si j'avais mes yeux fermés. Je me suis regardé dans le miroir et là, j'ai vu que j'avais un sourcil plus bas que l'autre. Mes larmes sont sorties toutes seules et je n'étais pas capable d'arrêter de pleurer. Ma peine était encore plus grande quand mon mari m'a fait la remarque, j'ai eu un vrai coup de massue. Je suis partie directement chez le chirurgien avec une colère noire. Il m'a examiné et m'a dit « il semblerait que l'aiguille ait touché un muscle, c'est la raison pour laquelle vous avez un sourcil plus bas que l'autre, ce sont des choses qui arrivent ». J'étais furieuse, avant de prendre mon argent, il ne m'avait pas parlé de ce risque. Mais le pire restait à venir, il m'a dit que j'allais retrouver mon état normal, mais que cela pouvait prendre 3 MOIS!!! À ce moment-là, j'ai eu envie de crier, car pour moi, il avait fait une erreur de manipulation. Ce ne sont pas des effets secondaires, mais plutôt une grosse faute de sa part. Je n'avais que le gala dans ma tête, car chaque année, mon mari et moi faisons un discours pour l'ouverture de la soirée et passons à la télé. Il ne restait que deux semaines avant ce fameux jour, et chaque matin, je me regardais dans le miroir avec l'espoir de paraître normale, et non pas comme Quasimodo. Je n'exagère pas ! Le Botox m'avait complètement déformé le visage. Pendant 4 mois, j'ai dû travailler à la maison, car il était hors de question de sortir avec cette tête, et surtout devant mes copines.

Aujourd'hui, j'ai retrouvé un aspect normal, mais j'ai dû annuler ma présence à mon propre gala. La toxine botulique, c'est fini pour moi. Tout ce que je peux vous dire est de faire, vous aussi, très attention.

 

The author:

author

Fana de technologies mais aussi de petits pots de crèmes, Zoé est LA chroniqueuse qui court les 5 à 7 branchés à la recherche de contenu exclusif. Sa vie, qu'elle savoure à chaque instant, la plonge dans le monde des plus intéressantes nouveautés sur le marché. Son blogue vous invite à faire la découverte de ses coups de coeur mais aussi de ses humeurs.