• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon premier rendez-vous amoureux

Mon premier rendez-vous amoureux - Zoe Thibault

Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais à l’université d’Alberta en première année. Étant fille unique, j’étais un peu timide et j’évitais à tout prix le contact avec le sexe opposé. De plus, mes parents étaient très stricts, donc je ne me focalisais que sur mes études et la danse.

Un jour comme par hasard, je suis tombé sur un homme particulièrement gentil, et il paraissait aussi très bien. On était dans la même université, mais je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer. J’ai refusé catégoriquement chacune de ses avances, mais chaque fois que je déclinais, c’est incroyable, mais cela nous rapprochait encore de plus en plus. Il me harcelait sans relâche et m’envoyait des petits mots et des regards, qui, je l’avoue, ne me laissaient pas indifférente.  Au fil du temps, on est devenus de très bons amis et il m’aidait dans tous mes projets. C’est là que je me suis rendu compte que souvent l’amitié se transforme en amour. Je le regardais et me disais que c’était impossible qu’un homme comme lui puisse s’intéresser à une fille comme moi, mais j’ai eu tort. Il m’expliqua et me disait sans cesse pourquoi il m’aimait, mais moi, étant avertie par mes parents, je gardais une certaine réticence, et restais réservée.

À l’époque, j’avais une amie qui avait eu recours à des traitements de varices laser, elle était d’une nature audacieuse et souriante. Tout à fait ce que moi je voulais devenir pour pouvoir m’épanouir. Je lui racontais tout et souvent elle se moquait de moi, sans que je ne comprenne pourquoi. Je me suis rendue compte qu’elle était jalouse de la relation que j’entreprenais avec cet homme, mais cela m’était égal.

Au fil du temps, j’ai fini par accepter ses avances. Heureux, il m’a invité pour la première fois et pour notre premier rendez-vous au cinéma. Cette salle portait à merveille son nom, puisqu’on y avait passé un moment inoubliable. Ce fut en quelque sorte un des plus beaux jours de ma vie, puisqu’il restera à jamais gravé dans mon cœur. Je me suis aperçue depuis ce jour-là, que le véritable amour n’est pas un mythe, il existe. Il suffit juste d’y croire. Peu de temps après, j’ai décidé de tout avouer à mes parents et leur réaction m’avait beaucoup étonné, puisqu’ils m’ont dit que leur principal objectif était que leur fille soit heureuse, et que si c’est lui qui me rend aussi épanouie, alors tant mieux.

 

The author:

author

Fana de technologies mais aussi de petits pots de crèmes, Zoé est LA chroniqueuse qui court les 5 à 7 branchés à la recherche de contenu exclusif. Sa vie, qu'elle savoure à chaque instant, la plonge dans le monde des plus intéressantes nouveautés sur le marché. Son blogue vous invite à faire la découverte de ses coups de coeur mais aussi de ses humeurs.